Choisir le programme de sevrage le plus approprié pour votre enfant







Stages de sevrage - Tout ce que vous avez besoin de savoir







Comment fonctionne le sevrage de la sonde ?



Abonnez-vous dès aujourd’hui

pour recevoir nos derniers articles et eBook chaque semaine directement dans votre boîte de réception


Chez NoTube, nous nous occupons de nombreux enfants nés prématurément. La raison pour laquelle ils ont besoin d’une sonde d’alimentation est simple : ils sont trop petits, trop immatures et parfois trop malades pour manger. Ils sont nés bien trop tôt. Ils ne pèsent souvent qu’entre 400 grammes et 2 kilos, ont dû être placés sous respirateur, ont été étroitement surveillés et n’ont souvent reçu que d’infimes quantités de lait à travers la sonde d’alimentation, voire pas du tout. Leurs intestins sont immatures et l’allaitement est presque inconcevable (la mère n’a pas encore de lait et l’enfant n’est pas en mesure de le boire). À cet instant, le simple fait que votre enfant ait survécu était déjà une victoire.

Après quelques mois, voire quelques années, la plupart des problèmes d’origine ont souvent été résolus. Les enfants peuvent respirer par eux-mêmes, certains parviennent à marcher et deviennent plus autonomes. Mais parfois, certains des problèmes liés à leur naissance trop précoce sont encore présents. Il peut s’agir de problèmes rétiniens, d’une fragilité pulmonaire causée par une dysplasie broncho-pulmonaire, de troubles moteurs suite à une pathologie cérébrale, de problèmes digestifs qui se développent par exemple après une entérocolite nécrosante. Tous les enfants ne naissent pas avec des problèmes de santé, mais ceux qui sont nés très tôt y sont souvent plus exposés.

IMG_0047 (1)Les troubles moteurs liés à une naissance prématurée affectent les extrémités, c’est à dire les bras et les jambes. Ce type de handicaps est désigné par les termes « IMC » (infirmité motrice cérébrale), « paralysie spastique », ou « troubles de la motricité et de la marche ». Lorsque le cerveau de l’enfant a subi de graves lésions, les conséquences peuvent être encore plus graves. Quasiment toutes les fonctions principales peuvent être affectées : de la motricité à la respiration, en passant par la digestion. Notre objectif n’est pas de lister tous ces symptômes, car chaque enfant est différent et chaque cas de prématurité extrême peut engendrer des problèmes spécifiques.

Chez NoTube, nous rencontrons principalement des enfants qui n’ont pas appris à manger. Au moment où la nature psycho-physio-développementale détermine que l’enfant doit apprendre à manger, ils étaient peut être trop faibles ou trop malades pour apprendre à manger. En outre, il se peut que le « bon » moment pour passer à l’alimentation orale ait été manqué, ou que d’éventuelles interventions chirurgicales d’urgence aient rendu l’apprentissage de l’alimentation impossible. Des réactions en chaîne s’ajoutent à cela : tout ce qui n’est pas nécessaire n’est pas accompli. Si l’enfant ne mange rien, la bouche se referme à l’approche des aliments et la réaction face à la nourriture est : Non ! Le seul fait de proposer à manger peut provoquer des nausées. En outre, beaucoup de prématurés sont sensibles aux stimuli sensoriels inconnus. Leurs sens sont submergés par la découverte de nouvelles saveurs et textures, ou même par les tentatives répétées des parents ou des soignants d’introduire de la nourriture dans leur bouche.

Certains enfants sont équipés d’une sonde d’alimentation « uniquement » parce que leur croissance est insatisfaisante. Mais il arrive souvent que les enfants qui étaient déjà trop petits avant le milieu de la grossesse (retard de croissance intra-utérin précoce – avant la 24e semaine de grossesse) ne rattrapent pas leur retard. Le phénomène de croissance compensatrice ne se produit pas chez ces enfants. D’autres peuvent souffrir de reflux (RGO) à cause de brûlures d’estomac. Tous ces facteurs peuvent conduire à l’emploi de la nutrition entérale et empêcher l’apprentissage de l’alimentation orale.

Notube tube free premiesLorsque l’apprentissage de l’alimentation orale est bloqué, les intervenants (en particulier le personnel médical) sont heureux de pouvoir avoir recours à la nutrition entérale. Cependant, si la sonde est employée plus longtemps que nécessaire, l’enfant risque de manquer l’opportunité d’apprendre à manger de façon autonome.

Lorsque nous nous occupons d’enfants prématurés, ce qui nous intéresse en premier lieu est de savoir s’ils ont déjà mangé quelque chose par la bouche.

Nous voulons également évaluer l’enfant dans son ensemble. Par le biais de vidéos, nous évaluons le potentiel de l’enfant à apprendre à manger, son comportement face à la nourriture, ses éventuelles réactions d’évitement, s’il est nourri lorsqu’il n’a pas faim, s’il est installé de manière appropriée à son âge pour s’alimenter, si l’alimentation est proposée à la demande de l’enfant ou selon le souhait des parents, et enfin si les rapports de consultations du médecin stipulent que l’alimentation pourrait être dangereuse pour l’enfant. Toutes ces informations sont étudiées lors du pré-diagnostic et nous permettent de déterminer si un enfant est capable d’apprendre à manger et s’il y prendra du plaisir. Le pré-diagnostic est une étape déterminante pour le programme de sevrage à suivre.

Nous aidons les parents d’enfants concernés par cette situation. Même si vous pensez que votre enfant est en mesure d’apprendre à manger, nous vous invitons cordialement à effectuer notre pré-diagnostic.

Peter Scheer