7 Raisons de libérer votre enfant de la sonde d'alimentation







 Raisons qui poussent les parents à conserver la sonde d'alimentation







Comment fonctionne le sevrage de la sonde ?



Abonnez-vous dès aujourd’hui

pour recevoir nos derniers articles et eBook chaque semaine directement dans votre boîte de réception


Quel est le meilleur moment pour sevrer mon enfant de la sonde d’alimentation ?

La nutrition entérale est destinée à compenser les éventuelles carences nutritionnelles d’un enfant et comme il peut s’agir d’une intervention temporaire ou permanente, nous vous recommandons vivement de demander clairement et ouvertement aux médecins en charge de votre enfant une estimation de la durée envisagée de celle-ci. Les médecins ne peuvent pas prédire l’avenir, mais la plupart du temps ils seront en mesure de vous indiquer si la sonde d’alimentation est envisagée comme une mesure permanente ou une simple intervention temporaire. En outre, ils pourront vous donner des objectifs clairs qui – dans le cas d’une intervention temporaire – devraient être atteints pendant la période de la nutrition entérale. En somme, nous vous recommandons de discuter avec les médecins et l’équipe médicale en charge de votre enfant de la durée prévue de la nutrition entérale, de définir avec eux des objectifs et des critères précis et de mettre en place une stratégie d’arrêt de la sonde d’alimentation. Ainsi vous vous sentirez plus impliqués dans la prise de décision.

Le moment opportun

Tube-free childLe moment viendra (après quelques semaines ou quelques mois) où la nutrition entérale provisoire ne sera plus justifiée médicalement, et votre enfant sera alors en mesure de commencer la transition vers l’alimentation orale. Les sondes d’alimentation temporaires doivent être retirées dès que possible. Plus l’enfant est âgé, plus le risque de développer une dépendance à la sonde augmente ! Ceci s’explique d’une manière psychologique – votre enfant s’identifie progressivement comme un « enfant nourri par sonde » – et d’une manière biophysique – il s’accoutume à des routines de nutrition régulées et structurées. Avant de commencer le processus de sevrage, les objectifs de la nutrition entérale doivent avoir été atteints et votre enfant doit être médicalement stable.

Dans le cas d’une sonde d’alimentation posée pendant la phase néonatale, le sevrage doit avoir lieu de préférence entre l’âge de 4 à 12 mois. Le fait que votre enfant puisse s’asseoir, se concentrer et interagir frontalement avec la personne qui l’alimente peut être favorable au sevrage.

Comportements et compétences alimentaires

Observez et étudiez avec attention le comportement de votre enfant ! Les premiers symptômes de compétences alimentaires émergentes sont les suivants : appétence pour la nourriture, apparition d’aptitudes orales (babiller, sucer, lécher, goûter) et tentatives de s’alimenter par la bouche. Les compétences alimentaires se développent étape par étape. Stimuler la sphère orale avec de vrais aliments ou de la nourriture éducative peut aider au développement des compétences alimentaires, mais ces actions devraient être menées sous surveillance médicale. Il est également recommandé d’impliquer votre enfant dans la préparation des repas et de le laisser toucher et goûter la nourriture. Essayez de créer un environnement alimentaire confortable dans une atmosphère naturelle et détendue.

La crainte de la perte de poids

La crainte que l’enfant perde du poids est souvent le principal argument des parents contre le sevrage de la sonde. D’un point de vue médical, la perte de poids ne doit pas dépasser 10 % de la masse corporelle initiale et doit être compensée dans les 2 à 3 mois suivant le processus de sevrage. Souvent, lorsque les enfants nourris par voie entérale sont en léger surpoids, cette perte de poids peut avoir un effet positif sur leur développement moteur et leur autonomie. Les enfants dépendants à la sonde d’alimentation présentent des symptômes caractéristiques tels que l’aversion alimentaire et l’opposition à toute tentative d’alimentation par la bouche, et dans certains cas, vomissements, nausées, réflexe nauséeux et haut-le-cœur. De plus, ils peuvent aussi souffrir d’un retard de développement ! La dépendance à la sonde peut être évitée si les symptômes sont identifiés rapidement et si un programme de sevrage efficace est mis en œuvre – il existe plusieurs approches de sevrage ! Un programme de sevrage de la sonde bien connu et standardisé est « le programme de sevrage selon la méthode de Graz ». Ce programme aide les enfants atteints de troubles précoces du comportement alimentaire à se débarrasser de la sonde d’alimentation.

La sensation de faim

Il n’est pas possible de sevrer un enfant s’il n’a jamais expérimenté la sensation de faim ! Par conséquent il est nécessaire de réduire les volumes de nutrition, sous contrôle et surveillance médicale. Un enfant rassasié ne développera pas de compétences orales ! Sevrer un enfant sans surveillance médicale est dangereux et nous le déconseillons strictement ! Les enfants dont l’état de santé est fragile peuvent réagir de manière très critique à un changement de routine d’alimentation, et alors nécessiter des interventions médicales immédiates.

La nécessité d’être accompagné

tube-free childIl est très important que vous soyez soutenu(e) et accompagné(e) par une équipe de spécialistes, afin d’éviter des situations potentiellement dangereuses pour la santé de votre enfant – notamment s’il nécessite déjà une attention médicale particulière. La plupart des enfants alimentés par sonde ne commencent pas à manger et à boire d’eux-mêmes. Vous et votre famille devaient être accompagnés par des professionnels qui vous aideront à soutenir votre enfant et vous donneront des conseils précis et adaptés. Votre enfant ne commencera pas à manger parce que vous attendez cela de lui mais parce qu’il sera motivé à le faire et grâce à l’augmentation de ses compétences alimentaires. Proposer en permanence de la nourriture ou employer des méthodes de nutrition intrusives auront l’effet inverse !

Au cours du processus de sevrage votre enfant peut développer des comportements de refus et d’évitement de la nourriture, un manque d’appétence et d’intérêt pour les aliments, et souffrir de vomissements ou d’autres effets indésirables. Il est essentiel de vous faire aider par des professionnels qui pourront vous guider tout au long du processus et favoriser l’apprentissage des compétences alimentaires de votre enfant – grâce à leur expertise interdisciplinaire. Avec notre formule de Netcoaching par le biais de notre plateforme de télémédecine sécurisée, vous bénéficiez de l’assistance médicale et nutritionnelle professionnelle, dans le confort de votre domicile. Le but du sevrage est que votre enfant apprenne à manger d’une manière autorégulée et durable, et pour cela une expertise interdisciplinaire est nécessaire.

Marguerite Dunitz-Scheer