Choisir le programme de sevrage le plus approprié pour votre enfant







Comment fonctionne le sevrage de la sonde ?







comment fonctionne le sevrage de la sonde



Abonnez-vous dès aujourd’hui

pour recevoir nos derniers articles et eBook chaque semaine directement dans votre boîte de réception


Le programme « Learn to Eat » (LTE) a été initialement développé comme une thérapie pré ou post sevrage, complémentaire au sevrage de la sonde. Depuis sa création, ce programme a fait l’objet d’améliorations continues. Certains parents ne souscrivent qu’à ce programme, voire viennent chez NoTube spécialement pour celui-ci. Dans cet article, nous allons vous présenter le programme « Learn to Eat » et vous fournir une vue d’ensemble de cette thérapie NoTube afin de vous permettre de déterminer si ce programme répond à vos besoins et à ceux de votre enfant.

La stabilisation de l’enfant et le soutien des parents après le sevrage de la sonde : malheureusement, même après un sevrage réussi avec NoTube, tout n’est pas pour autant toujours résolu. Certains enfants n’acceptent que des liquides ou certains types d’aliments, il arrive que des enfants ne veuillent ou ne puissent pas s’asseoir pendant les repas, ou qu’ils aient un comportement qui nuit à leur bien-être.

Au cours du programme « Learn to Eat », nous analysons et détaillons ensemble les problèmes rencontrés par l’enfant et nous abordons les questions spécifiques à ce type de troubles : votre enfant a-t-il déjà mangé d’autres types d’aliments que ceux qu’il accepte aujourd’hui ? A-t-il déjà mangé quelque chose de croustillant ? A-t-il déjà mâché de la viande ? Est-ce qu’il préfère des aliments sucrés ou salés ? Ces questions permettent d’adapter la thérapie de manière individuelle et vos réponses nous permettent de définir les objectifs du programme. Dans le premier cas nommé ci-dessus, il se peut que l’enfant n’ait jamais connu autre chose que l’alimentation entérale et qu’il n’accepte alors que les liquides. Il est important que l’enfant découvre d’abord les goûts et les odeurs des aliments. C’est seulement après cette étape qu’il pourra étayer la palette des aliments et faire de nouvelles découvertes. Ces étapes ne sont pas toujours faciles. D’une part, l’enfant doit être enclin à accepter les changements, et de l’autre les parents doivent réduire leurs attentes envers l’enfant. Nos experts vous aideront à y parvenir par de nombreux petits conseils glanés au gré de leurs riches années d’expérience et de leurs connaissances acquises au cours de diverses formations.

NoTube Learn to eatIl peut être tout aussi important de découvrir une nouvelle consistance. Un enfant qui a appris au cours du sevrage à se sustenter en buvant, doit par la suite passer aux purées ou même aux aliments solides. Pour cela il doit apprendre la mastication, la déglutition, la façon de gérer les aliments qu’il a en bouche, et bien d’autres choses encore. L’attitude, la position mais aussi l’ambiance au moment des repas sont importantes. Tous ces facteurs peuvent accélérer, ou au contraire entraver, le processus d’apprentissage d’une alimentation dite « normale ». C’est en cela que nos conseils peuvent vous être utiles. Au cours du programme LTE, nous vous conseillerons de manière individuelle sur tous ces types d’apprentissages et dans de nombreux domaines supplémentaires : toute nouveauté doit être proposée de manière douce ; ne changer qu’une seule chose à la fois ; ne pas être trop impatient ; accompagner et encourager l’enfant tout au long de son parcours ; etc. Nous nous adaptons à la situation particulière de l’enfant et de sa famille, tout en prenant en compte les objectifs définis ensemble.

Le programme « Learn to Eat » est également adapté aux enfants qui n’ont jamais eu de sonde d’alimentation. Chez ces enfants, l’apprentissage de l’alimentation dépend de nombreux facteurs mais il s’agit avant tout de difficultés à manger. Ils n’aiment pas le goût de la nourriture ou ils n’acceptent pas ce que le médecin, l’infirmière ou même les parents ont choisi pour eux. Parfois, ils rencontrent des difficultés en mangeant : la mastication et/ou la déglutition sont source d’inquiétudes pour eux. Ils peuvent également souffrir de troubles de la perception et/ou de problèmes moteurs qui rendent impossible l’alimentation comme on l’entend habituellement.

Il arrive également que les attentes des parents diffèrent des désirs de l’enfant : par exemple si un enfant ne veut pas s’asseoir à table, le trouble alimentaire dégénère, les parents sont désemparés et l’enfant bien souvent également. Parfois, les enfants sont “gavés” de manière automatique ! La mère ou la personne qui s’occupe de l’enfant, le nourrit en premier, avant que le reste de la famille ne passe à table. L’ENFANT RESSENT l’aspect exceptionnel de la situation, la pression qu’on lui fait subir et l’ennui qui résulte de la routine de la nutrition entérale, et il refuse de manger. Au lieu de tenter des alternatives, la situation s’enracine et l’enfant est parfois forcé à manger. Il s’agit précisément des situations pour lesquelles les conseils et les suggestions offertes lors d’un programme LTE s’avèrent particulièrement utiles.

Souvent, un enfant ne mange que si l’on détourne son attention et ne peut plus rien avaler sans sa tablette ou son dessin-animé préféré. Cette situation peut créer de gros problèmes au sein d’une famille, en particulier si celle-ci rejette ces comportements pour des raisons idéologiques. Il est toutefois déconseillé de changer les habitudes alimentaires pendant les Stages de Sevrage. Dans le cas spécifique de la transition de la nutrition entérale vers Notube Eating School tube free childl’alimentation orale, ce comportement est acceptable. Nous avons en outre constaté que ces comportements sont généralement de courte durée.

Certains enfants n’acceptent que certains types d’aliments. Ces enfants sont appelés des « enfants sélectifs face à la nourriture » (Picky eaters). Nous préparons un E-Book spécifique sur ce sujet qui sera bientôt disponible en ligne. Les enfants sélectifs face à la nourriture ont besoin d’une aide spécifique, car la plupart des conseils donnés par les grandes institutions compétentes, telles que « Zero to Three » ou la « Harvard Medical School », ne sont pertinents que pour les enfants sélectifs depuis leur plus jeune âge. Contrairement à ces programmes, le programme LTE adapté aux enfants sélectifs face à la nourriture offre une approche thérapeutique individualisée.

L’enfant ne prend pas du poids comme il le devrait, et l’on menace alors parfois les parents et les enfants de poser une sonde naso-gastrique ou une sonde de gastrostomie. On annonce aux parents que leur enfant peut souffrir d’un retard de développement mental s’il ne mange pas assez – ce qui n’est pas tout à fait vrai. Les données qui pourrait soutenir cette théorie sont issues de zones touchées par la famine et démontrent que la faim n’a pas le même effet sur chaque enfant et sur chaque tranche d’âge. Il vous faut cependant traiter ce problème et venir en aide à votre enfant. Notre programme LTE offre une thérapie individualisée et des conseils adaptés à ces problèmes. La même chose est également vraie pour les enfants qui boivent peu ou, selon les médecins, pas assez.

Lorsqu’un enfant s’est étouffé avec de la nourriture et qu’il ne veut plus manger, le programme LTE peut aider à rétablir le lien à l’alimentation.

Le programme « Learn to Eat » est un service de consultations qui peut être souscrit sur une base mensuelle. La réussite de notre programme LTE est évaluée en fonction de la satisfaction des parents et des progrès de l’enfant.

 

Eva Kerschischnik