Raisons qui poussent les parents à conserver la sonde d'alimentation







7 Raisons de libérer votre enfant de la sonde d'alimentation







comment fonctionne le sevrage de la sonde



Abonnez-vous dès aujourd’hui

pour recevoir nos derniers articles et eBook chaque semaine directement dans votre boîte de réception


La première fois qu’un enfant nourri par sonde d’alimentation passe la nuit chez quelqu’un d’autre est toujours un moment stressant pour les parents, comme on peut le comprendre. Il existe cependant des mesures préalables qui pourront soulager vos craintes et vous accorder une certaine tranquillité d’esprit.

À première vue, aucun parent ne souhaite que leur enfant nourri par sonde d’alimentation dorme à l’extérieur, en raison des risques réels associés à la nutrition entérale. Cependant, toutes sortes de situations peuvent nécessiter de DSC_0080passer une nuit à l’extérieur. Les parents peuvent avoir un rendez-vous urgent dans une autre ville ou simplement vouloir s’accorder une pause bien méritée. Leur enfant doit alors passer la nuit chez un membre de la famille (les grands-parents par exemple) ou un proche. Quelle que soit la raison, il est préférable de planifier à l’avance une telle sortie. Voici une liste des éléments à prendre en compte pour y parvenir dans de bonnes conditions.

1. Asseyez-vous avec la personne qui va prendre soin de votre enfant – le membre de votre famille ou l’ami(e) que vous avez choisi – et décrivez simplement par étapes ce qui doit être fait. Ils peuvent vous avoir vu nourrir votre enfant à plusieurs reprises, mais le faire eux-mêmes est une toute autre histoire. Faites une liste de ce qu’ils ont à faire, avec le type d’aliments à utiliser et le planning des nutritions. Insistez bien sur le fait que seule la nourriture que vous leur donnez peut être utilisée, et rien d’autre.

2. Les jours précédant votre nuit à l’extérieur, invitez plusieurs fois chez vous la personne qui va garder votre enfant pour qu’il/elle le nourrisse en votre présence. Rédigez des instructions étape par étape et demandez à votre proche de les mettre en application lors des nutritions. Les premiers instants peuvent être stressants pour votre proche, mais après plusieurs essais sous votre direction ses gestes deviendront plus sûrs. En constatant que votre proche est parfaitement capable de nourrir votre enfant avec la sonde, vous aurez certainement l’esprit plus tranquille lors de votre départ.

DSC_02203. Discutez ensemble des éventuels problèmes qui peuvent survenir avec la nutrition entérale, comme par exemple le déplacement de la sonde qui pourrait provoquer une gêne pour votre enfant. Si cela devait se produire, dites à votre proche de vous appeler immédiatement ou d’amener votre enfant chez le médecin ou à l’hôpital. Les autres questions à aborder concernent les parties du corps où sont insérées les tuyaux (soit par le nez soit par l’abdomen), en rappelant que ces zones d’insertion de la sonde ne doivent pas être altérées.

Si la sonde nécessite des soins spécifiques (par exemple changer les pansements), vous devez également expliquer et montrer la marche à suivre.

4. Prévoyez plus de poches de nutrition que nécessaire pour pallier les éventuelles fuites ou incidents. La personne qui va s’occuper de votre enfant n’est pas aussi habituée que vous à la nutrition entérale, et des incidents peuvent survenir.

5. Les fuites peuvent survenir à tout moment, mais elles se produisent plus généralement la nuit. Proposez que le lit soit équipé d’un protège-matelas et prévoyez des pyjamas supplémentaires.

Une bonne préparation sera toujours profitable à votre enfant, et à vous-même.